Le site du JÉEN - Journal de N4

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger

Le JÉEN

Club d'Échecs
Club Formateur
Centre de Formation Régional

jeen03

  Drapeau GB
7 janvier 2017 - Dimanche de NIV à Arpajon


Direction Arpajon pour cette quatrième ronde, pour affronter une équipe très solide avec une grande homogénéité autour des 1700-1750 Elo du 2ème au 5ème échiquier. Nous étions nous-mêmes diminués par l’absence de notre 1er échiquier, Nikolay, n’ayant pas pu trouver un fort joueur pour le remplacer. Et, l’expédition qui s’annonçait déjà périlleuse, s’est compliquée un peu plus lorsque nous avons constaté que nos adversaires s’étaient, eux, renforcés. Sur le papier, les forces en présence étaient équilibrées : 1740 d’Elo moyen pour nos adversaires, 1700 pour nous.
Nous avons commencé le match par un sourire lorsque nos adversaires se sont rendus compte que, non, ce n’était pas les 3 accompagnateurs – que l’on remercie de leur patience et leur implication – qui jouaient, mais bel et bien les « gamins », avec une moyenne d’âge de 14 ans !! Heureusement que le capitaine était là pour faire remonter la moyenne.

Les noirs appuient, les blancs jouent…. Nos craintes sont assez vite justifiées, puisqu’au bout d’une heure de jeu, l’affaire paraît mal embarquée : Raphaël a perdu une pièce, Matthieu a perdu une qualité et un pion, et Younes perd également une qualité avec cependant un peu de contre jeu grâce à une meilleure activité. Kostya au premier échiquier joue très calmement mais avec un roque affaibli ; Grégoire assure et Carlos gagne un pion assez vite. La position de Nathan et de Laurent sont égales.
Les parties continuent, personne ne lâche rien, et Nathan me demande si il doit accepter la proposition de nulle de son adversaire : je lui conseille de continuer car on peut avoir besoin de sa victoire, même si la position semblait complètement fermée et égale.
Et soudain, l’horizon s’éclaircit : Grégoire prend un petit avantage, Carlos un gros avantage, et même si Younes perd, Raphaël réussit (on ne sait par quel miracle) à non seulement égaliser la position, mais à gagner sa partie. Matthieu s’accroche, et son adversaire finit par faire la boulette qui lui permet d’arracher la nulle.
1,5-1,5 à ce moment là, mais, avec 1 point quasi certain pour Carlos et une bonne chance pour Grégoire et la nulle qui se profile pour Nathan, nous pensons ne plus pouvoir perdre. Et c’est bien ce qui s’est passé : Grégoire et Carlos portent l’estocade, Nathan annule ce qui porte le score à 4-2.

Restent 2 parties pour marquer ce dernier demi-point. La partie de Kostya est tout à fait égale ; la mienne prend un tour intéressant lorsque j’arrive à gagner un pion, puis laisse exprès une qualité (Tour Contre Cavalier) contre 2 pions passés sur les colonnes d et e sur la 5ème rangée, mais je suis un peu en crise de temps car il ne me reste que 10 minutes à la pendule pour atteindre le 40ème coup.
J’arrive à faire fructifier mes pions : mon adversaire doit donner son fou pour m’empêcher de faire Promotion, et même si je fais une grosse erreur qui lui aurait permis (sans que cela ne change rien à la victoire d’équipe) d’annuler la position, il abandonne au 65ème coup.
Kostya, grâce à petit piège tactique prend un avantage décisif et finit par mater pour parachever le match : 6-2 pour le JEEN (5-1 en ne comptant pas les 2 parties nulles). S’en est ensuivie une collation offerte par le club d’Arpajon : galette des rois et cidre de Normandie, et nous les en remercions de ce moment très sympathique.

Nous restons en tête à égalité de points avec Interchess – que nous rencontrons le 29 janvier – mais un départage à +20 très favorable et 1 point d’avance sur Maisons-Alfort. L’objectif de montée en N3 reste dans nos mains.
Laurent Martin.



Valid XHTML 1.0 Transitional